La chapelle est ouverte au public :



-
Voir les horaires donnés par chaque Artiste.







Visites gratuites, uniquement pour votre plaisir



Voici quelques traces de craies grasses, écrasées, malaxées, roulées, frottées, mélangées, appliquées au câble électrique, au tampon applicateur ou du bout des doigts selon l'humeur du Dimanche.
Voici des courbes et des droites qui s'érotisent.
Elles forment quelques visages ou quelques corps qui tentent d'être sages mais qui ont bien du mal.

Hélène HENRY-FOHR.

Du 28 Août au 03 Septembre, c'est pas moins de 4 artistes qui exposent à la Chapelle.

Ils auront le plaisir de nous recevoir pour leur vernissage ce samedi 28 Août, à partir de 17H30.

René-Férréol RINGENBACH


Peintre figuratif – a suivi les cours du soir à l’Ecole des Beaux-Arts de Besançon – est membre de l’Association Art Libre Comtois de Besançon – expose depuis 1988 en Franche-Comté – dans les Vosges et en Alsace – ajoute à la peinture une passion pour les sculptures naturelles depuis quelques années.


Sylvie KOLMERSCHLAG

Peintre figuratif – peint depuis 25 ans – a étudié à l’Académie de Meuron à Neuchâtel - a suivi les cours du soir à l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Besançon – est membre de l’Association Art Libre Comtois de Besançon.


Anne BUISSONNIER

Peintre abstrait – peint depuis 1959 – a suivi les cours du soir à l’Ecole Régionale des Beaux Arts de Besançon – est membre de l’Association Art Libre Comtois de Besançon – est Présidente de l’Association « Des Couleurs – Des Formes » de Besançon – expose depuis 1987 en Franche-Comté – dans les Vosges et en Alsace.








































Denise BERCHE

Peintre figuratif – peint depuis de nombreuses années, a suivi les cours du soir à l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Besançon – est membre de l’Association Art Libre Comtois de Besançon – a exposé en Franche Comté – dans le Midi – en Champagne – en Suisse à Neuchâtel – et à Paris au Salon des Indépendants et au Salon des Artistes Français.





Mme Colette Gaffuri, ayant déjà exposée fin Juin, revient à la Chapelle pour une seconde semaine, du 21 Août au 28 Août 2010.

Avec le même plaisir de partager ses oeuvres.


Claude et Renée Charlotte Guillemin seront présents du samedi 14 Août au Jeudi 19 août à la chapelle de RANCHOT.
Ils auront le plaisir de vous accueillir pour leur vernissage et la dédicace de leur livre le samedi 14 à partir de 18H00.

Quelques mots de M.Guillemin.

Je n’ai pas commencé la sculpture par hasard, mais suite à un vieux désir qui s’est trouvé concrétisé dans un stage en Rouergue chez Roland Delsol pendant les vacances de l’été 1969.

C’était « l’après » de 1968 et les stages de toute nature foisonnaient dans les régions de France. Cela se passait sur un terrain de camping sommairement aménagé avec douches et sanitaires et un atelier au grand air sous un chêne.

L’animateur, fils de cultivateur, sculptait avec une hachette démanchée et une barre à mine de sa main valide. Personnage haut en couleur il montrait ses œuvres exposées vers l’entrée du camping et disait « Les outils sont là, voilà l’inspiration » Il passait de temps en temps sur le chantier et donnait son avis. S’il empoignait un outil (d’une seule main) pour corriger un défaut c’était exceptionnel. Les outils étaient sommairement affûtés et il m’est arrivé de passer ceux-ci à la meule à eau pour leur redonner du tranchant.

La matière venait du Causse alentour, grappillée par Roland et ramenée dans son antique 2CV. Des blocs de 5 à 30 kgs étaient à notre disposition sur des établis faits de traverses SNCF déclassées.

Je fis là ma première sculpture qui fut un bas-relief dont le modèle était un dessin de Renne sur un pot de yaourt. Après je me retournai vers les modèles locaux d’inspiration romane dans une région riche en sculptures. Je fis un pâtre Cevenol en rond de bosse à l’origine bas-relief d’une cheminée.

L’année suivante, je retournai en stage et commis une sculpture imposante dans un bloc assez dur du calcaire des Causses. Celle-ci a été abandonnée et jamais exposée.

Bien sûr continuer chez soi était assez difficile et je sculptais de bric et de broc, sans atelier, au cours de sorties en forêt jusqu'à que je puisse louer un garage et réaliser des œuvres avec de la matière de récupération sur un atelier de tailleurs de pierre qui fermait. Ceci avec l’amabilité de mon ami, Pierre Cussey, professeur qui prenait sa retraite.

Ma première exposition eut lieu en février 1978 à la tour 41 de Belfort. Ensuite je fus sollicité pour une exposition à Seloncourt qui me permit de me retrouver avec des « pros » de la sculpture régionale où les contacts étaient bienveillants.

En 1984 j’eus la chance d’être sélectionné par Georges Oudot pour le première biennale des arts plastiques et ensuite en 1987. On s’est encore souvenu de moi en 2003.

Mon entrée à l’association Novil’arts en 1987 me donna la possibilité de réaliser une sculpture monumentale de deux mètres de haut que je devais tailler sur place…pour le compte de la municipalité, cette histoire est décrite par ailleurs dans ce livre.

Alors en retraite en 1998 je devins animateur en arts plastiques pour deux ateliers de poterie et un de sculpture à la Maison de Quartier de Saint-Ferjeux à Besançon. J’ai rencontré là des talents cachés à qui j’ai donné la possibilité de s’exprimer. J’ai fait peu de chose sinon donner confiance et conseils techniques. J’ai rendu mon tablier en 2008 et depuis je sculpte a nouveau pour moi en alternance avec l’écriture qui est ma seconde passion… depuis 2004.

Auxon-Dessous août 2010


















Du 07 au 13 Août, Mme Feuvrier revient à la Chapelle pour nous faire partager son art de l'aquarelle et de l'encadrement.